Message important à tous ceux qui ont encore un compteur électromécanique d’Hydro-Québec.

Publié: 19 février 2017 dans Compteurs intelligents (smart meters)

Hydro-Québec a le gros bout du bâton.

Il faut savoir qu’Hydro-Québec a terminé l’installation des compteurs de nouvelle génération (compteur intelligent émettant des radiofréquences) du projet LAD (Lecture à distance) et  a augmenté ses moyens de pression depuis octobre 2016 pour faire plier les 129,000 clients dits «récalcitrants» empêchant l’accès au compteur et son remplacement.

De plus en plus de clients ayant encore leur compteur électromécanique ont reçu récemment ou sont sur le point de recevoir un premier avis ayant pour objet: «Obligation de rendre accessible le compteur d’Hydro-Québec pour son remplacement»

nouvellelettrehydro-2017 Cet avis donne 15 jours pour accepter la pose d’un compteur communicant ou choisir le non communicant.

Suite aux événements des derniers mois nous croyons qu’il est important de répondre à cette lettre  envoyée par Hydro-Québec et qu’il ne vaut pas la peine de risquer une coupure d’électricité.
  • Si vous choisissez l’option de base [le compteur de nouvelle génération (le compteur intelligent émettant des radiofréquences)] il n’y a aucun frais.
  • Si vous choisissez l’option de retrait [ le compteur non communicant (Itron C1S)] vous devrez payer des frais initiaux d’installation de 85 $ et des frais mensuels de relève de 5 $. À noter aussi que les frais de relève mensuels sont censés passer de 5$/mois à 2.50$/mois quand la Régie aura rendu sa décision à l’été 2017 sur la demande d’Hydro de ne faire désormais qu’une seule relève manuelle par année au lieu de 3.
  • Si vous ne répondez pas (en téléphonant au numéro indiqué) dans les 15 jours suivant la date de ce premier avis vous recevrez un deuxième avis en conformité avec l’application des mesures prévues à l’addenda des conditions de service d’électricité en vigueur depuis le 25 juillet 2016 (voir ici ). Dans les huit jours francs l’envoi de cet avis par Hydro-Québec des frais liés à l’inaccessibilité du compteur de 85 $ et des frais mensuels de relève de 5 $ seront appliqués. Cette mesure est temporaire en attendant qu’Hydro-Québec vous envoie un avis d’interruption de service.
  • Cet avis d’interruption de service pourrait, si les mesures actuelles des conditions de service d’électricité sont appliquées, priver le client, dès son envoi et pour une période de 24 mois, de pouvoir obtenir un compteur non communicant. Cet avis d’interruption de service, valide pour 45 jours, accorde seulement 8 jours pour donner accès au compteur, à défaut de quoi le courant pourrait être coupé, la remise du courant, après la pose d’un compteur communicant, entraînant alors des frais de 361$. Le courant n’a, semble-t-il, pas encore été coupé à aucun client pour cause de refus de donner accès au compteur ou de faire les modifications requises à leur installation, si elle est non conforme, mais cela pourrait bien se produire à compter du 1er avril 2017.

Le 28 décembre 2014 nous avons produit un document «barricader-son-compteur-eletromecanique-les-risques-maj-28-12-2014» qui a été envoyé par courriel à plus de 100 personnes inscrites pour recevoir nos informations. Dans ce document nous essayons de décortiquer le labyrinthe des conditions de service d’Hydro-Québec et nous traitons des risques de barricader son compteur électromécanique. À ce moment l’installation des compteurs de nouvelle génération n’était pas terminée et nous avions l’espoir de peut-être obtenir la possibilité de conserver notre compteur électromécanique.

À l’automne 2016 le RAPLIQ (Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec) qui défend les droits des personnes électrosensibles, appuyé par S.É.-AQLPA (Stratégies énergétiques et association québécoise de la lutte contre la pollution atmosphérique) a demandé à la Régie de l’énergie d’ordonner à Hydro-Québec de ne pas détruire les 181 500 compteurs électromécaniques qu’elle a dans ses entrepôts en attendant la décision finale concernant l’option de retrait qui aura lieu suite à l’audience du mois de mai 2017. Le RAPLIQ entend démontrer que le compteur électromécanique qui pourrait être offert comme option de retrait aux personnes électrosensibles est la seule option viable pour les personnes électrosensibles qui sont affectées par tous les compteurs électroniques même le compteur non communicant.

Suite à cette requête une audience a été tenue le 1er décembre 2016. Des centaines de personnes ont émis des observations dans ce dossier (voir ici ) et la décision D-2016-189  ( voir ici )a été rendue le 16 décembre 2016 autorisant Hydro-Québec à détruire tous ses compteurs électromécaniques. Pour plus de détails le Bulletin #57: Décevant cadeau de Noël de la Régie de cqlpe.ca publié le 25 décembre 2016.

Le 9 janvier 2017 de nombreuses personnes ont contacté les décideurs politiques et les médias à propos de cette triste nouvelle pour les personnes électrosensibles.

Presque personne ne s’intéresse à ce sujet.

Nous avons trouvé un seul article qui traite du sujet, à notre avis, de façon plutôt timide et laisse la place à Hydro-Québec pour dénigrer les personnes élctrosensibles:
https://levisrefuselescompteurs.wordpress.com/2017/02/14/compteurs-electromecaniques-une-decision-de-la-regie-de-lenergie-decoit/

Voici des liens pour mieux comprendre la position d’Hydro-Québec:

Hydro-Québec déclare à la Régie de l’Énergie ce qu’elle a l’intention de faire avec les personnes qui veulent encore conserver leur compteur électromécanique.

Dans le cadre du Dossier R-3964-2016 (HQD – Demande relative à la modification des conditions de service d’électricité et des frais afférents) Hydro-Québec a déposé le 4 mars 2016 la demande B-0004:HQD-1, Document 1 – Modifications aux Conditions de service d’électricité.

Aux pages 38 et 39 de ce document, à la section «6.1 Difficulté d’accès ou
modification requise lors de l’installation d’un appareillage de mesure», Hydro-Québec
exprime son intention.

Voici le lien (voir les pages 38 et 39):
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-B-0004-Demande-Piece-2016_03_02.pdf

Voir aussi les liens suivants :

Notes sténographiques de l’audience du 20 juillet 2016 (209 pages)
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-A-0012-Audi-NS-2016_07_20.pdf

Décision D-2016-118 de la Régie de l’énergie (22 pages)
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-A-0014-Dec-Dec-2016_07_22.pdf

Notes sténographiques de l’audience du 1er décembre 2016 (241 pages)
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-A-0020-Audi-NS-2016_12_01.pdf

Décision D-2016-189 de la Régie de l’énergie (23 pages)
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-A-0023-Dec-Dec-2016_12_16.pdf

Le document qu’Hydro-Québec a présenté à la régie de l’énergie en prévision d’une nouvelle présentation des conditions de service d’électricité pour le 1er avril 2017 (91 pages)
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-B-0106-Demande-PieceRev-2016_10_05.pdf

Demande de renseignements de la Régie de l’énergie (22 pages)
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-A-0025-DDR-DDR-2017_01_26.pdf

Demande de renseignements  du RAPLIQ (5 pages)
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-C-RAPLIQ-0023-DDR-DDR-2017_01_27.pdf

Demande de renseignements de S.É.-AQLPA (34 pages)
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/366/DocPrj/R-3964-2016-C-S%C3%89-AQLPA-0017-DDR-DDR-2017_01_27.pdf

Après avoir lu les documents précédents, voici notre opinion sur la stratégie d’Hydro-Québec face aux clients récalcitrants.

 Nous constatons qu’Hydro-Québec a avec les conditions de service d’électricité tous les outils pour faire plier les clients récalcitrants.

Hydro-Québec refuse d’offrir une autre option de retrait que celle présentement en vigueur, soit le compteur non communicant.

Hydro-Québec peut décider de couper l’électricité à tout client qui refuse de donner accès à son compteur et lui refuser l’option de retrait durant 24 mois.

Hydro-Québec ne va probablement pas couper l’électricité à tous ceux qui refusent l’accès au compteur. Elle pourrait le faire progressivement en s’assurant qu’il y ait des victimes pour bien faire passer son message et réduire le nombre de récalcitrants.

Hydro-Québec sait qu’elle a le gros bout du bâton.

Elle sait qu’elle peut obtenir de la Régie de l’énergie presque tout ce qu’elle demande.

Elle sait que les politiciens ne vont pas réagir en autant qu’elle leur rapporte des revenus.

Elle sait qu’elle traite avec chaque client de façon isolée et que le rapport de force n’est pas égal.

Elle sait qu’elle va nous avoir à l’usure.

P.S.: Quant aux clients ayant une entrée électrique de 400 ampères, la Régie est censée autoriser Hydro à l’été 2017 à installer des compteurs non communicants pour ce type d’entrée électrique. Il faut espérer qu’Hydro fera preuve de flexibilité à l’égard de ces clients et ne leur fera aucune pression ni menaces d’ici à ce que ce type de compteur devienne disponible.

Jacques et Nicole Blais

Publicités
commentaires
  1. Robichaud dit :

    Bonjour à vous deux.

    Nous avons perdu une grosse bataille. Cela est malheureux. Mais je crois qu’il faut continuer de se battre et documenter le plus possible les effets négatifs de ces compteurs à radiofréquences. A moyen terme, le coût pour hydro Québec avec ces compteurs sera plus élevé qu’avec les compteurs électromécaniques : (durée de vie plus courte, etc.) Ces compteurs ne sont pas certifiés CSA ou UL car ils ne sont pas fiables. Il semble également y avoir des risques réels d’incendie. Pour toutes ces raisons et bien d’autres, je crois qu’il serait pertinent de compiler ces informations dans des banques de données.

    Si vous connaissez des organismes qui sont prêts à relever le défi, je pourrais aider dans la mesure de mes moyens.

    Félicitations pour votre excellent travail.

    Michel Robichaud

    • Bonjour Monsieur Robichaud,

      Merci de votre intérêt et de votre offre de services. En effet, nous recevons des renseignements de personnes bien informées, compétentes et dignes de confiance, dont Monsieur Jean Hudon de la Coalittion québécoise pour la lutte contre la pollution électromagnétique (www.cqlpe.ca), Madame Jocelyne Breton de Lévis Refuse (https://levisrefuselescompteurs.wordpress.com/ et Madame Maria Acosta de Basses-Laurentides Refuse (https://basseslaurentidesrefuse.com/). Notre rôle à Lanaudière Refuse est de publier le fruit de leurs recherches pour le bénéfice des abonnés d’Hydro-Québec de la région de Lanaudière. Nous vous invitons à fréquenter leurs sites internet pour identifier les moyens que pour pourriez entreprendre pour les soutenir dans leurs tâches.

      Puisque vous mentionnez le risque d’incendie qui pourrait être causée par ces compteurs, nous avons personnellement choisi de faire installer un poteau (à grands frais) pour l’installation d’un compteur non-communicant, bien à l’écart de notre maison en bois afin de la protéger de ce risque.

      Cordialement,

      Jacques et Nicole Blais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s