HYDRO-JOLIETTE Installation à 15$ et 5$/mois d’un compteur Itron C1S sans radiofréquences

Publié: 7 février 2015 dans Compteurs intelligents (smart meters)

COMMUNIQUÉ à tous les abonnés d’Hydro-Joliette de Lanaudière Refuse https://lanaudierefuse.wordpress.com/lanaudierefuse@hotmail.fr

À l’intention des abonnés d’HYDRO-JOLIETTE :

JOLIETTE, le 7 février 2015.

Hydro-Joliette achève le remplacement de ses +/- 8000 compteurs électromécaniques (à cadrans et roulette) par des compteurs à radiofréquences / micro-ondes fabriqués par la compagnie ITRON, modèle C1SR (le R représentant des radiofréquences/micro-ondes).

Toutefois, Hydro-Joliette offre à ses abonnés qui ne veulent pas d’appareil à radiofréquences/micro-ondes, une OPTION DE RETRAIT, soit un compteur ITRON C1S (modèle de base sans radiofréquences/micro-ondes), que Hydro-Joliette appelle simplement un « compteur à lecture manuelle », moyennant des frais, comme suit:

Frais de compteur à lecture manuelle

 Lorsque le distributeur, à la demande écrite du client, installe un compteur à lecture manuelle, le client s’engage à défrayer les coûts suivants :

 Pour le changement de chaque compteur :

  1. a) 15,00 $ si le compteur a été installé moins de 30 jours avant la demande;
  1. b) 15, 00 $ si le compteur a été installé avant le 1er mars 2015;
  1. c) 85,00 $ dans tous les autres cas.

Pour la relève du compteur: 5,00 $ mensuellement (pour une lecture trois (3) fois par année).

( Extrait tiré du Règlement 92-2010-8 de la Ville de Joliette (Article 1.) amendant le Règlement 92-2010 concernant les tarifs d’électricité et les conditions de leur application, adopté le 19 janvier 2015). Voir :

http://www.ville.joliette.qc.ca/upload/File/92-2010-8-Compteur.pdf

Pour exercer l’OPTION DE RETRAIT, les abonnés doivent en faire la demande par courriel à compteur@ville.joliette.qc.ca en exprimant clairement qu’ils acceptent de payer les frais impliqués. Selon Hydro-Joliette (Marie-Claude Gagnon), les demandes des abonnés peuvent également être faites par lettres manuscrites déposées à l’Hôtel de Ville. Les abonnés devront en conserver une copie pour leur dossier. http://www.ville.joliette.qc.ca/index.jsp?p=295

 Renseignements complémentaires pour un consentement libre et éclairé :

Il existe trois conditions légales obligatoires au Canada et au Québec pour que tout contrat soit considéré valide :

  1. un consentement libre et éclairé (droit fondamental inviolable, protégé par les chartes des droits et libertés de la personne – Canada et Québec);
  1. la pleine divulgation des termes et conditions;
  1. l’obtention d’une contrepartie valable (livraison d’électricité contre paiement).

Le module (antenne) à radiofréquences/micro-ondes dont est muni le compteur ITRON C1SR ne fait pas partie des contrats d’Hydro-Joliette avec ses abonnés. Hydro-Joliette doit donc obtenir le consentement libre et éclairé de chacun de ses abonnés pour installer un tel module (antenne) sur les maisons de leurs abonnés, en divulguant tous les renseignements disponibles.

Dans son site internet sur les compteurs ITRON C1SR,

http://www.ville.joliette.qc.ca/upload/File/HydroJoliette_imp-rec.pdf ,

Hydro-Joliette a mis en ligne lundi dernier le 2 février certaines informations concernant les compteurs ITRON C1SR, sans les identifier par leur nom et en omettant de mentionner l’OPTION DE RETRAIT, le compteur C1S (sans radiofréquences/micro-ondes). Il n’est pas surprenant qu’Hydro-Joliette n’aurait installé que quatre compteurs sans radiofréquences depuis 2013.

Au 1er paragraphe de cette page internet, il est écrit que les appareils à radiofréquences sont sécuritaires.

Ces compteurs à radiofréquences émettent des micro-ondes pulsées, de très courte durée (des millisecondes) mais potentiellement nocives à long terme, dont les effets biologiques ont été pleinement testés mais que l’industrie de l’électricité persiste à ignorer. Il est totalement irresponsable d’affirmer qu’ils seraient sécuritaires.

Rappelons que l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) classe possible cancérigène les ondes électromagnétiques : http://www.robindestoits.org/Liste-des-possibles-cancerogenes-du-groupe-2B-du-CIRC-OMS-03-06-2011_a1264.html –  Pour qui Hydro-Joliette se prend-t-elle pour affirmer que c’est sans danger ?

Au 2e paragraphe de cette page internet, il est indiqué:

« le compteur [C1SR] transmet une information durant 5 millième de seconde, et ce, deux fois par minute; cela représente 14,5 secondes de fonctionnement par jour ».

Pour le modèle qui émet des ondes pulsées deux fois par minute,
en permanence, comme le CS1R d’Hydro-Joliette, cela signifie

2880 fois par jour (24 heures)
ou environ 1 000 000 (un million) de fois par année.

Les gens sont surpris d’apprendre comment fonctionnent ces appareils, surtout qu’ils émettent des radiofréquences/micro-ondes en permanence, et sont d’autant plus surpris en réalisant qu’Hydro-Québec (et tous les autres fournisseurs d’électricité au Québec) mettent leur santé en jeu pour seulement trois (3) relevés d’électricité par an!

La plupart des gens pensaient que les releveurs activaient les appareils à distance pour qu’ils livrent leur bilan pendant quelques secondes, ce qui aurait limité les émissions de radiofréquences à une émission tous les quatre mois, soit 3 fois par année. Voir un article du 22 mars 2012 dans Le Devoir au sujet des CS1R : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/345662/820-000-compteurs-d-hydro-emettent-deja-des-radio-frequences.

Toutes ces radiofréquences sont donc émises inutilement, puisque la lecture se fait 3 fois par année par le releveur à partir d’une voiture dans la rue, donc à courte distance avec un ordinateur à main. La seule pulsion utile est celle qui sera ainsi enregistrée une fois tous les quatre mois, soit 3 fois par année.

Alors, à quoi servent ou serviront toutes ces émissions de micro-ondes ?

De plus, Hydro-Joliette ne déclare pas l’intensité des pointes d’émission de ces ondes pulsées, la cause même des effets biologiques nuisibles à la santé.

Manifestement, Hydro-Joliette ainsi qu’Hydro-Québec et tous les autres fournisseurs d’électricité au Québec manquent de transparence et cherchent à tromper les Québécois quant aux niveaux d’intensité élevés auxquels ils seront exposés 24 heures sur 24, constamment soumis à ces coups de fouet électromagnétiques. On ne peut en ignorer, à la longue, les effets nocifs prévisibles sur la santé.

Les abonnés d’Hydro-JOLIETTE peuvent donc profiter immédiatement de l’offre à 15$ pour faire remplacer le C1SR installé avant le 1er mars 2015 pour un compteur Itron C1S sans radiofréquences (micro-ondes) et accepter de payer des frais de 5$ par mois pour les trois relèves par année.

Nous vous recommandons la lecture des sites suivants pour une meilleure connaissance des enjeux concernant tous les compteurs à radiofréquences / micro-ondes.

Présentation du groupe Estrie Refuse où des ITRON CS1R ont été installés par Hydro-Sherbrooke. Hautement recommandée !

https://estrierefuse.files.wordpress.com/2014/12/prc3a9s-compteurs-rf-lac-mc3a9gantic-2-dc3a9c-2014-ver2.pdf

Mesurage de la puissance des émissions de radiofréquences/micro-ondes

https://refusonslescompteurs.wordpress.com/les-compteurs/mesurage-de-puissance/

 Détails plus techniques :

https://refusonslescompteurs.wordpress.com/les-compteurs/details-plus-techniques/

Refusons les compteurs (ITRON CS1R)

https://refusonslescompteurs.wordpress.com/les-compteurs/compteur-emetteur-depuis-10-ans/

Le site de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique.

http://www.cqlpe.ca/#DR – Pour demander les Bulletins gratuits : info@cqlpe.ca

Pour visionner le film Take Back Your Power (avec sous-titres en français).

https://www.youtube.com/watch?v=m7qz04RIdAU&x-yt-ts=1422579428&x-yt-cl=85114404

Si voulez conserver votre compteur électromécanique (à cadrans et roulette) :

Je Garde Mon Compteur :

http://www.jegardemoncompteur.com

et plus particulièrement cet Avis important (concernant Hydro-Québec) :

http://www.cqlpe.ca/AvisImportant.htm

Nicole et Jacques Blais

pour : Lanaudière Refuse

https://lanaudierefuse.wordpress.com/ lanaudierefuse@hotmail.fr

– 30 –

Publicités
commentaires
  1. Jean Gagnon dit :

    Bonjour

    Un petit retour en 1997 peu aider à comprendre d’où proviennnent ces compteurs Itron
    Tiré du document Itron Case study Hydro-Québec intitulé The Value of Technologie
    The Process
    In 1997, an approval process for the meter was put into place based on Hydro-Québec’s needs. We also included national and international standards, such as IEC, ANSI, and CSA. The level of severity was selected jointly with the CRIQ, IREQ, PTT, INNOVEM and meter manufacturers as a function of our environment.

    Plusieurs compteurs ont failli le test et comme on peu le constater aujourd’hui ces compteurs n’ont jamais obtenu ces certifications requises par Hydro Québec lui même ayant participer à leur développement en collaboration avec le CRIQ Centre de Recherche Industrielle du Québec. A mon avis, un consentement libre et éclairé devrait inclure les questions intimement liés aux échecs connus des le début de la conception de cette technologie, incluant les cas d’incendies suspectés et la non certification IEC, ANSI et CSA.

    Source: http://www.energycentral.com/download/products/CENTRONA_Meter%5B2%5D.pdf

    Un brin de conscience peu faire la différence

    Bonne santé

    Jean Gagnon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s