Manifestation contre les compteurs

Publié: 12 avril 2014 dans Compteurs intelligents (smart meters)

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2014/04/20140412-135843.html

Par Jean-Marc Gilbert | Agence QMI

Quelques centaines de personnes opposées à l’installation des compteurs intelligents par Hydro-Québec ont scandé leur message dans les rues de Montréal, samedi après-midi.Organisée par le mou‎vement Refusons les compteurs, la manifestation visait à dénoncer les conséquences sur la santé liées à l’émission des radiofréquences de ces nouveaux compteurs.

Les marcheurs ont arpenté les rues du centre-ville en direction des bureaux du nouveau premier ministre Philippe Couillard, sur la rue Sherbrooke, en prenant bien soin de passer devant le siège social d’Hydro-Québec, sur le boulevard René-Lévesque

 

 


(Crédit photo: Agence QMI)

Sylvie Robitaille, qui habite Boucherville, ‎fait partie des premières personnes chez qui les nouveaux compteurs ont été installés, dans le cadre d’un projet pilote. Elle ne voyait pas d’inconvénient à cette nouvelle technologie au départ, mais du jour au lendemain, elle dit avoir ressenti les effets négatifs sur sa santé.

«J’ai commencé à faire de l’insomnie, à avoir des pertes d’équilibre et de mémoire. Je me servais un verre d’eau, je prenais une gorgée et je m’en servais un autre tout de suite après», se rappelle-t-elle.

Elle n’est pas la seule à vivre cette situation. ‎Les organisateurs de la marche affirment que 442 témoignages écrits ont été déposés à laRégie de l’énergie au sujet de problèmes liés aux nouveaux compteurs.

Devant cette situation, le mouvement Refusons les compteurs croit que le nouveau premier ministre Philippe Couillard n’a qu’un choix.‎ «Il doit agir par décret pour imposer un moratoire et abolir les frais de retrait des compteurs», a réclamé Marie-Michelle Poisson, une porte-parole du mouvement.

Le député de Québec solidaire Amir Khadir a pris la parole devant la foule réunie au square Victoria avant le début de la marche pour féliciter les organisateurs. «Les personnes qui souffraient ne sont plus seules aujourd’hui et c’est grâce à vous (…) Comptez surManon (Massé) , Françoise (David) et moi [pour en parler à l’Assemblée nationale], mais ne lâchez surtout pas les députés des autres partis», a-t-il dit, s’attirant des applaudissements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s