Archives de avril, 2014

1779756_429137097219410_1194765587_n

 

Mardi le 13 mai 2014, 19h00

50, rue Saint-Jacques, St-Jacques
(Centre culturel du Vieux Collège)

Soirée d’information suivie d’une période de questions.

Venez et invitez des amis!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

comment-garder-son-compteur-huberdeau1

extrait-de-laudience-du-11-avril-2014

10177522_236620439878993_3753913819582269048_a 10176143_236620396545664_8234392718279482806_a

Deux chercheurs rompent le silence et dévoilent les lacunes majeures du rapport récent de la Société Royale du Canada portant sur les effets des radiofréquences: téléphones cellulaires, systèmes Wi-Fi et compteurs intelligents

OTTAWA, le 14 avril 2014 /CNW/ –

Les scientifiques responsables de la révision dénoncent également le fait que des membres-clés de ce comité se trouvaient en situation de conflits d’intérêt alors qu’ils acceptaient régulièrement du financement des compagnies de télécommunications sans fil.

L’un de ces deux scientifiques, Dr Martin Blank détient deux doctorats et est l’auteur de plus de 200 publications à l’université Columbia quant aux effets sur la santé des radiations sans fil. Le second scientifique, Dr Anthony Miller, est professeur émérite à l’École de Santé Publique Dalla Lana de l’université de Toronto.

Les deux scientifiques remarquent que le comité de la Société Royale a choisi d’ignorer des études scientifiques démontrant la nocivité du sans fil, publiées lors des cinq dernières années. En tant que critiques de cette étude, ils ont pu observer que certains membres du comité se trouvaient en situation de conflit et que d’autres ne possédaient pas une expertise suffisante.

« Le comité de la Société Royale a manqué à ses devoirs envers le public, » dit Dr Miller. « Le comité a choisi d’ignorer des preuves récentes à l’effet que les radiations sans fil sont cancérigènes. »

Dr Miller confie être des plus concernés en ce qui a trait à l’exposition involontaire, telle celle que subissent les enfants dans les écoles.

Dr Martin Blank rapporte que la Société Royale a mis de côté des études concluantes démontrant les dommages biologiques aux cellules, pouvant même induire un problème d’infertilité masculine (téléphones cellulaires portés à la ceinture).

« Si toute la littérature scientifique récente avait été prise en considération, le rapport aurait fait état de recommandations visant l’établissement de limites d’exposition plus basses au Canada en ce qui a trait aux radiations sans fil, » dit Dr Blank.

Le comité de la Société Royale a été éclaboussé par le scandale. L’été dernier, le président du comité a dû démissionner après que des conflits d’intérêts jusqu’alors dissimulés aient été révélés. La Société Royale avait promis de dévoiler, dans son rapport final, les conflits d’intérêts subsistant au sein du comité, mais ne l’a pas fait.

SOURCE:

Canadians for Safe Technology http://www.c4st.org/break-silence

https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/rapport-sur-la-nocivite-du-sans-fil-conflit-d-interets-etudes-ignorees-par-la-societe-royale.html

 

IsabelleMaréchal

 »Je suis en furie. Comme des centaines de Québécois qui se sont fait jouer le même tour, je ne décolère pas depuis qu’Hydro-Québec est passée en douce, pour ne pas dire en cachette, par ma cour arrière, sans même prendre la peine de sonner pour m’avertir qu’on allait changer m

on compteur pour un de ces nouveaux modèle dits intelligents.Imaginez la surprise de trouver sur ma porte leur dépliant. « En votre absence, un installateur de CapGemini Québec, prestataire mandaté par Hydro-Québec, est passé. »En mon absence? Il se trouve que j’étais chez moi. Un coup de sonnette m’aurait permis de réitérer que je ne voulais pas de leur nouveau compteur et éviter les désagréments qui vont suivre. Car il n’est pas question que je me fasse passer un compteur dans le dos! C’est une question de principe, mais surtout de santé publique.UN COMPTEUR QUI REND MALADEDepuis dix ans, le pourcentage de gens qui souffrent d’électrosensibilité augmente sans cesse. Palpitations, maux de tête, acouphène, insomnie, troubles nerveux, la liste des maux est longue. Près de 15 % de la population serait affectée par des champs d’ondes électromagnétiques (CEM) comme ceux émis par les nouveaux compteurs. On craint que ce soit une personne sur deux dans 5 ans.Hydro-Québec maintient que ces compteurs sont inoffensifs. La Régie de l’énergie qui ne s’obstine jamais longtemps avec la société d’État conclut la même chose citant l’Organisation mondial de la santé. Or, L’OMS se base sur de rares études, la plupart financées par l’industrie.Trente experts indépendants dont des médecins québécois du groupe de travail Bioinitiative ont revu 1800 études publiées depuis 2007 sur le rapport entre les CEM et la santé.Ils affirment qu’une exposition bien en dessous des normes actuelles augmente le risque de cancer du cerveau, de leucémie, de maladies cardiaques et neurologiques, d’infertilité, d’autisme et d’électrosensibilité. N’est-ce pas un appel à la prudence?Personne ne peut mesurer avec exactitude le risque de ces compteurs qui émettent des ondes toutes les 20 secondes. Mais en avoir un dans sa cuisine ou sa chambre à coucher n’est pas l’idée du siècle.Santé Canada est d’ailleurs en train de revoir à la hausse ses normes concernant l’exposition aux CEM. Pourquoi l’électrosensibilité n’est-elle pas reconnue au Québec alors qu’elle l’est depuis 30 ans en Ontario?HYDRO-QUÉBEC S’EN FOUTComment expliquer le gaspillage de 3,75 millions de compteurs fiables et durables alors que ceux de la nouvelle génération sont plus fragiles et d’une durée de vie moindre? Quel est le but inavoué de notre vache à lait nationale?HQ a investi plus d’un milliard de dollars dans ces compteurs, mais on doute qu’ils soient rentables. Refuser le nouveau compteur vous coûtera des frais de 204 $ par an. La société d’État avantage encore ceux qui ont les moyens de payer.Les citoyens ont beau manifester, demander un moratoire, rien n’y fait. Dans cette lutte sans merci, c’est Hydro qui tient le bon bout du bâton.Des anciens releveurs de compteurs ont déjà été réaffectés. Leur nouveau job : agent au recouvrement. Les comptes en souffrance sont la nouvelle priorité de la société d’État.Un conseil : surveillez votre facture d’Hydro! »Isabelle Maréchal Isabelle.marechal@quebecormedia.comTiré de:http://www.journaldequebec.com/2014/04/13/un-compteur-dans-mon-dosJournal de Québec13 avril 2014

1779756_429137097219410_1194765587_n

Vous êtes invités à une séance d’information :

Ste-Marie-Salomé, mercredi le 23 avril 2014, 19h00

121 chemin Viger  (Salle municipale)

La MRC de MONTCALM  appui le moratoire, le saviez-vous?

Vous êtes les bienvenus, invitez des amis !

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2014/04/20140412-135843.html

Par Jean-Marc Gilbert | Agence QMI

Quelques centaines de personnes opposées à l’installation des compteurs intelligents par Hydro-Québec ont scandé leur message dans les rues de Montréal, samedi après-midi.Organisée par le mou‎vement Refusons les compteurs, la manifestation visait à dénoncer les conséquences sur la santé liées à l’émission des radiofréquences de ces nouveaux compteurs.

Les marcheurs ont arpenté les rues du centre-ville en direction des bureaux du nouveau premier ministre Philippe Couillard, sur la rue Sherbrooke, en prenant bien soin de passer devant le siège social d’Hydro-Québec, sur le boulevard René-Lévesque

 

 


(Crédit photo: Agence QMI)

Sylvie Robitaille, qui habite Boucherville, ‎fait partie des premières personnes chez qui les nouveaux compteurs ont été installés, dans le cadre d’un projet pilote. Elle ne voyait pas d’inconvénient à cette nouvelle technologie au départ, mais du jour au lendemain, elle dit avoir ressenti les effets négatifs sur sa santé.

«J’ai commencé à faire de l’insomnie, à avoir des pertes d’équilibre et de mémoire. Je me servais un verre d’eau, je prenais une gorgée et je m’en servais un autre tout de suite après», se rappelle-t-elle.

Elle n’est pas la seule à vivre cette situation. ‎Les organisateurs de la marche affirment que 442 témoignages écrits ont été déposés à laRégie de l’énergie au sujet de problèmes liés aux nouveaux compteurs.

Devant cette situation, le mouvement Refusons les compteurs croit que le nouveau premier ministre Philippe Couillard n’a qu’un choix.‎ «Il doit agir par décret pour imposer un moratoire et abolir les frais de retrait des compteurs», a réclamé Marie-Michelle Poisson, une porte-parole du mouvement.

Le député de Québec solidaire Amir Khadir a pris la parole devant la foule réunie au square Victoria avant le début de la marche pour féliciter les organisateurs. «Les personnes qui souffraient ne sont plus seules aujourd’hui et c’est grâce à vous (…) Comptez surManon (Massé) , Françoise (David) et moi [pour en parler à l’Assemblée nationale], mais ne lâchez surtout pas les députés des autres partis», a-t-il dit, s’attirant des applaudissements.

 

 

sc6-rsc-rubber-stamp-new

 

  • La divulgation complète des Membres du Groupe d’experts de tous les conflits d’intérêts financiers , les associations de l’industrie et des groupes de pression.
  • Pourquoi la déclaration suivante a été retiré de la mise à jour 2009 de CS 6? « Certains membres du grand public peuvent être plus vulnérables aux effets néfastes de l’exposition RF et micro-ondes. »
  • Can l’état LRC il n’ya pas de mal de rayonnement sans fil à des niveaux inférieurs CS 6? RSC pourparlers sur « poids de la preuve ». Qu’est-ce que ça veut dire? Dans l’analyse, être transparent. Quelles études sont inclus et pourquoi? Quelles études sont exclus et pourquoi?
  • Le modèle d’évaluation de l’exposition aux rayonnements est un mannequin homme de 200 lb . Quelle preuve scientifique est-il que cette offre de sécurité pour les enfants et les fœtus?
  • CS6 a été créé en 1979 pour protéger les travailleurs et les visiteurs aux bâtiments fédéraux .Quelles mesures ont été prises depuis lors pour justifier l’expansion de ce à des tours cellulaires et les antennes? Les compteurs intelligents? Wi-Fi? Téléphones portables et les téléphones? Les moniteurs de bébé? Les consoles de jeux? Comprimés? Sans fil: ordinateurs portables, imprimantes, souris, claviers, haut-parleurs? Appareils sans fil? fours à micro-ondes? Accessoires sans fil personnels?
  • CS6 repose sur le tissu chauffant après 6 minutes d’exposition? Comment est-ce pertinent à l’exposition constante d’aujourd’hui?
  • Personne n’est responsable de surveiller n’importe quel appareil sans fil une fois qu’il est installé (routeur Wi-Fi, tour de téléphonie cellulaire) ou livré au marché. Comment peut CS6 protéger les Canadiens contre la effet cumulatif des appareils sans fil?

la suite:  http://www.c4st.org/RSCREPORT-SC6  cliquer en haut à droite sur le drapeau pour la version francaise.

 

Avis: En publiant ces photos, Lanaudière refuse ne fait pas la promotion de cette méthode de protection. Ce qui est démontré ici, c’est les moyens qu’ont trouvés certaines personnes pour faire respecter leur choix.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1..jpg